Passage sous Ubuntu

Après quatre d’ans d’utilisation de windows XP (et un peu de 98), je viens de passer à Ubuntu (distribution Linux).
Aucune raison spéciale ne me poussait à passer du côté de ce système d’exploitation, puisque les dernières installations d’XP sur mon pc avaient été relativement stables. J’aurais pu tester Vista, mais sa stabilité défiant les lois de l’attraction, j’ai préféré m’abstenir. Non, j’avais tout simplement envie de changement.
Parcours, formation, explications et propagande impressions d’une jeune newbie dans ce milieu là.

Entrée en matière

Jeune newbie, ce serait mentir. Je côtoie Linux et plus spécialement sa version familiale : Ubuntu depuis un peu plus de deux ans. Lieu du crime ? Chez le copain tout simplement. A vrai dire je n’y ai vu que du feu. La première fois que j’ai utilisé Ubuntu, j’ai trouvé ça tellement beau que j’avais du mal à croire que c’était du Linux. J’avais toujours eu en tête cette image stéréotypée d’un système d’exploitation archaïque, carré, rempli de lignes de commandes et certainement pas design. Et bien j’avais tout faux. Le copain m’a fait quelques démonstrations de logiciels, j’étais impressionnée mais pas conquise.
J’ai donc commencé doucement mon apprentissage. En même temps je n’étais pas dépaysée, je n’utilisais qu’Internet Explorer Mozilla Firefox ( un navigateur internet que j’avais déjà sous ma session Windows à la maison).

capture.png
Franchement vous trouvez ça moche ?

J’ai fini par récupérer le PC de mon copain, il y a deux ans. Il l’avait formaté et on (enfin il) en a donc profité pour installer Windows XP et Ubuntu. Pour ne pas être trop brusquée, à la session de démarrage du PC j’avais en choix 1 Windows et en choix 2 Ubuntu. Résultat ? Je ne passais que rarement sous Ubuntu, soit pour faire des mises à jours des logiciels, soit pour le casser en tentant d’installer des logiciels … ou en essayant la multitude d’options pour les effets graphiques… Au moins je le testais.

Malheureusement, je fais partie des gens qui doivent se faire violence pour essayer de comprendre certaines choses (un peu comme les maths), alors j’ai pris la décision de mettre en choix 1 Ubuntu. Dommage pour moi, la mise à jour de la version 7.04 a complètement raté. Ma partition de données Windows n’était pas remontée jusqu’à la racine (/home) et donc je n’avais pas accès à mes données, même si elles étaient présentes physiquement sur le disque dur. Il faudra que j’attende la sortie de la version 7.10 (la toute dernière à l’heure où j’écris ces lignes) pour avoir quelque chose de stable et qui marche correctement.

Quelques explications

Pendant mon apprentissage, j’ai presque entièrement fouillé Ubuntu et ses trois menus situé en haut à droite et on pourrait les résumer ainsi :

  • Application : Tous les programmes installés à portée de main(bureautique, internet, son et vidéo, graphisme). Pas besoin de rechercher un programme dont vous auriez malencontreusement supprimé l’icône sur votre bureau Windows. D’ailleurs aucune icône ne s’installe sur votre bureau sous Ubuntu.
  • Raccourcis : L’équivalent du Mes documents/Poste de travail regroupé en un.
  • Système : Gestion des programmes (suppression, installation), gestion des composants. protégé par un mot de passe, au cas où votre petite soeur aurait voulu s’amuser pendant votre absence.

On se perd un peu au début puis on s’habitue.
Sous Linux, pas besoin d’aller chercher un programme sur le net, tout se fait à partir d’une base de donnée intégrée au système d’exploitation (Système > Synaptic). Facile, encore faut-il connaître les noms linuxiens de ces logiciels. Parce que tout le monde utilise MSN Messenger, Winamp,le logiciel avec le petit âne (inutile de préciser), Photoshop, Word…

  • Windows Live/MSN Messenger = aMsn, Pidgin (anciennement Gaim)
  • Winamp = Rhythmbox, Quod Libet
  • Le logiciel du petit âne… il suffit de remplacer la première lettre du nom du logiciel par un A (E devient A)
  • Photoshop = The Gimp (dont les versions s’améliorent sincèrement au fil des mises à jours)
  • Word = OpenOffice

Et puis en vrac…
Les logiciels s’installent tous seuls, vous n’avez rien à faire, même pas accepter 36 protocoles d’utilisation + cadeau bonus une barre de recherche, des wizz et pourquoi pas un petit ver tant qu’on y est. Pas de pression, liberté, logiciel libre. Libre aussi de tout anti-virus. Fini l’ordinateur qui s’affole.
L’impression d’écran est simplifiée, appuyez sur la touche, la capture est prise.
Si vous êtes un grand fan de la multiple ouverture de logiciels en même temps, Ubuntu vous permet de gérer de 1 à 4 bureaux (un pour le chat, un pour la rédaction de texte, un autre pour le web…)

capture-1.png

Impressions

Vous l’aurez compris, je déteste Ubuntu … pour sa simplicité.

Plus sérieusement je pensais regretter Windows pour deux choses, en fait il n’y en a qu’une. Ce que je pensais regretter, c’était Photoshop mais The Gimp est vraiment pas mal finalement. Les menus sont légèrement différents mais avec un peu de bon sens et de volonté on s’y retrouve. La seule chose qui me manque c’est tout simplement mes gifs personnalisés que j’envoyais sous MSN Messenger. Ridicule hein ?
Je conseille à ceux qui hésitent encore sur leur passage d’y aller progressivement. Familiarisez-vous chez un ami, un parent, ou avec leCD de la dernière version envoyée gratuitement chez vous. Promis ce n’est pas une version gratuite 30 jours 😉 et vous pourrez tester Ubuntu sans avoir à l’installer sur votre ordinateur !

Enfin le site qu’il faut visiter : Ubuntu-fr avec un très bon forum 🙂

En tous cas moi, maintenant je suis conquise ^^

10 réflexions sur “Passage sous Ubuntu”

  1. Et une victoire de plus pour Canard WC ! Euh… Tux, pardon 😛

    Juste une précision, le nombre de bureaux n’est pas du tout limité à 4 mais à 36. 😉

  2. J’avais testé Amarok à l’époque ou je cassais encore Linux, mais je n’avais pas tant accroché que ça. De manière plus générale, j’écoute mes musiques aléatoirement, donc je n’aime pas trop la classification par Cd/artistes, bref winamp je trouvais ça bien.
    si j’utilise Quod Libet c’est parce qu’il a une gestion de tag direct (je ne sais pas si d’autres logiciels le font) et comme j’ai beaucoup de musiques non taguées…

  3. Félicitations 🙂
    Pour ce qui est des smileys personnalisé AMSN les gèrent.
    Maintenant je ne sais pas si ils est dans les dépots, il me semble que depuis la 7.10 Amsn est inclu

  4. Salut Popo la tortue 🙂

    Oué idem je suis passé sous linux Ubuntu il y à 1 mois et arfff je regrettes pas !!! des tonnes de possibilités , trés fluide et rapide et un super outil de développement web 😉

    +++

  5. Ping : Parcours numérique de Mlle Tortue - Dans ma carapace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*