Comment ne pas faire une conférence indigeste à partir d’un powerpoint

Voici un extrait d’un powerpoint, logiciel qui permet de présenter sur grand écran une conférence via un rétroprojecteur.

Maintenant, imaginez la même chose en 20 planches plus ou moins très remplies de powerpoint dans un amphithéâtre d’une centaine d’étudiants et le conférencier ne fait que lire ce powerpoint pour argumenter le cours pendant 4 heures.
Ca fait peur hein ? Pourtant ce fut réel.

Je n’ai qu’une approche approximative de l’utilisation d’un powerpoint pour dynamiser une conférence (au bas mot 4 heures à la faculté), mais certaines choses me semblent essentielles si vous ne voulez pas endormir/emmerder/suicider votre lectorat ou les 3 à la fois.

L’adéquation couleur de fond/police/couleur de police

En couleur de fond, on évitera les couleurs flashy, comme les couleurs ternes (dont vous avez le parfait exemple ci dessus). Visuellement, les dégradés de couleurs douces passent très bien. Si vous avez vraiment un doute, faites votre fond blanc. Au moins vous êtes sur de ne pas vous tromper.

La police doit rester lisible et neutre. Elle ne doit pas être ni trop petite, ni trop grosse. Evitez donc les polices farfelues du style Gothic ou encore Comic. La plus répandue est le Time new Roman. Pour ma part j’utilise Verdana (en taille 10 pour une correspondance 12 Time new Roman) et Arial. Si vous présentez un plan, pensez à marquer la hiérarchie. La taille de la police doit être différente pour un titre de première partie que ce qui fait son contenu.

Si vous avez intégré un fond coloré à votre powerpoint, ne mettez pas la police en blanc ! Ecrivez en noir car sinon cela pique les yeux. Si vous voulez mettre des mots en couleurs, adaptez votre palette de couleurs. Un mot mis en bleu foncé sur un fond gris et une couleur de police noir = on ne voit rien. De même que si vous vous amusez à proposer un fond blanc avec une police jaune flashy et des mots soulignés en bleu turquoise, cela aura le même effet.

Comment écrire sur un powerpoint

Un powerpoint n’est pas un rapport de stage. Il faut être synthétique. Cela doit résumer ce que vous allez dire avec des phrases clés courtes « Le geek n’a pas disparu » « le chocolat, un atout santé » et pas  » le chocolat est un atout santé car il possède des propriétés physiologiques qui lui permette de libérer de l’endorphine, hormone de bien-être ». On peut aussi mettre des mots clés en couleur parce que sinon les gens ne liront pas ce que vous aurez écrit. Dans notre exemple, la présentation aurait pu être :

  • Origine des critères
  • Construction des critères

Et tout de suite, forcément, c’est plus visible.

Présenter avec un powerpoint

Si vous avez tout écrit sur votre powerpoint (cela peut arriver), ne faites pas la bêtise de relire ce que vous avez écrit : cela ennuie celui qui suit votre présentation. Essayez d’apporter des éléments externes au contenu (chiffre, anecdote, référence). Le powerpoint ne sert qu’à présenter ce que vous allez développer et vous permet de vous repérer pour savoir ou vous en êtes. Vous devez par votre présentation/argumentation savoir capter l’attention de votre lectorat. N’hésitez donc pas à montrer que vous êtes présent en occupant l’espace devant l’écran ou en mettant le ton dans votre présentation. Quelqu’un qui reste passif, monocorde et qui ne fait que lire son powerpoint gagne la palme d’or du  » je plombe mon public ». Pire encore il va râler parce que les gens vont finalement noter ce qu’il a écrit plutôt que de le prendre en note et d’écouter ce qu’il dit (puisque de toute façon c’est la même chose !).

Rien ne vous empêche de mettre dans votre powerpoint des effets de présentation, à condition que vous sachiez les maitriser en ne les mettant pas tous. Mieux vaut un powerpoint simple qu’un powerpoint surchargé.

10 réflexions sur “Comment ne pas faire une conférence indigeste à partir d’un powerpoint”

  1. Je crois que le pire, ça reste les PPT rempli de textes avec un effet d’apparition pour chaque ligne, façon « quand y’en a plus, y’en a encore »… avec les copies écran illisibles et pixelisées aussi : un bonheur !

  2. @nightAngel : Le live de métallica ? 😀

    @TiBo 😉

    @Anne : je redoute la prochaine intervention de ce formateur à un point..tu ne peux pas savoir. Nan sérieusement, le mec il est déprimé pour nous avoir pondu un pp aussi triste…

    @Miss Tics : Beh…l’effet d’aspiration en fait il y était sur chaque paragraphe du power point que j’ai copié..donc imagine !! *help*

  3. Avec tous les profs que j’ai on a le droit à tous les types de présentations!
    -Les profs avec que des schèmas
    -Les profs intelligents qui font des trucs imprimables avec ligne de prise de notes sur le coté
    -Les profs qui écrivent en blanc sur fond noir, très lisible mais pas sympa à imprimer
    -Les profs qui font apparaitre les phrases au fur et a mesure
    Et enfin ceux qui sont toujours pas passé à la technologie et qui racontent leur vie et dans ce cas tu grattes 2h.
    Je crois que ca explique bien pourquoi on préfére certains cours à d’autres 😀

  4. Je fais des présentations pour mon activité professionnelle. Je me targue de faire des présentations intéressantes ou les gens ne s’ennuient pas. Mais cela s’apprend, alors achetez le livre de Garr reynolds ‘présentation zen’ et votre auditoire vous trouvera génial.

    bonjour chez vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*