Eric Sampietro et la table des Cordeliers : une expérience culinaire étonnante

Je trouvais tout à fait pertinent de vous parler cuisine à 1 jour des fêtes de Noël, pour rajouter une petite touche aux 2 kilos que nous allons tous prendre (c’est une moyenne nationale). Mais quand une expérience culinaire vous transporte, ne faut-il pas mieux la partager ? ^^ Et tant pis pour la balance !

La table des Cordeliers

La table des Cordeliers

Grâce à Stella de la Rhune et son club Networking & Gourmandises, j’ai eu le bonheur de goûter à la cuisine d’Eric Sampietro, récemment récompensé d’une étoile par le guide Michelin. Nous avons été accueilli le temps d’une journée à Condom dans le gers pour une visite gustative riche en émotions. Au programme : La ville de Condom, son épicerie anglaise et son église, Eric sa vie, sa cuisine et son restaurant.

Mise en bouche

Nous avons été 8 à participer à cette journée en plus de moi : Alain, Isabelle, Sonia, Thomas, Sebastien, Sabine, Caroline et la Libellule. Rendez-vous pris à 10h du matin dans le restaurant D’Eric Sampiétro dont les volets de la maison sont d’un bleu Lectoure.

Eric Sampietro

Eric Sampietro

Quand un cuisinier timide rencontre d’autres timides, ça donne une conversation enrichissante. Première mise en bouche avec un canelé au chocolat et petite présentation de chacun et notre rapport avec la cuisine avant d’aller faire un tour dans Condom pour s’ouvrir l’appétit. Nous embarquons au passage un petit morceau de tarte aux pommes citronnée.

canelé choco

canelé choco

L’église de Condom vaut bien un détour car son coeur rappelle sans conteste celui d’Albi de façon moins imposante bien sûr. La pierre y est ciselé en dentelle.
Ce qui fait l’originalité de Condom (outre son nom et le restaurant d’Eric) c’est qu’elle abrite une minuscule épicerie anglaise ou vous pourrez trouver du vrai cheddar parfumé, de la gelée à faire soi même ou bien le très classique cheescake. J’aurais bien ramené une conserve de Haggis (panse de brebis farçi) mais à 6 € les 500g ça fait un peu mal. l’épicerie se trouve à proximité du marché au gras 🙂

Eric Sampietro, la créativité calme

Petit fils et fils de cuisinier, Eric est un cuisinier hors normes et hors cadres. Il nous a avoué avec la plus grande sincérité qu’il n’avait jamais suivi de grandes écoles de la cuisine et qu’il marche à l’intuition, l’envie et la spontanéité. Il est incapable d’écrire une recette, il n’a qu’un carnet de base. Tout le reste c’est son envie qui la compose. Ce qui fait que la carte de son restaurant change souvent, qu’il peut avoir une idée de dernière minute et qu’il est sans cesse entrain de réinventer les gouts, les textures et les saveurs. Il est de ce genre de cuisinier qui demande à ses clients « Alors qu’et-ce que vous voulez manger ? » Le seul moment où il essaie d’être raisonnable et de pas changer la carte c’est du 15 juillet au 15 aout !

Pourtant de cette folie créatrice découle une extrême précision dans la création des plats, de présentation et de chemins de saveurs à suivre. La preuve avec le menu qu’il nous a servi :

crème brulée foie gras, panacotta artichaud wasabi, nem aux légumes

  • Crème brulée de fois gras, panacotta d’artichaud wasabi, nem de légumes +Un chiroulet en vin

huitre chaude, glace aux huitres, crème d'endive

    • Huitre chaude sabbayon au citron, glace aux huitres crème d’endive

noix de st jacques, crème de girolles, shihitake au beurre

  • Noix de Saint jacques à la plancha, crème de girolles, shihitake au beurre

croutillant de filet mignon de porc, topinambour choux raves et pelurotte frite

  • Croustillant de filet mignon de porc aux champignons, pleurotte frite et écrasée de topinambour surmonté de choux raves + un Pellehaut 2007

mandarine givrée sur mousse au citron

    • Mandarine givrée et mousse au citron

Trio de chocolat

  • Barre chocolaté, praliné noix de coco et glace vanille raisins marinés
le café chez Sampietro

le café chez Sampietro

  • Macaron noisette praline, mascarpone à l’armagnac et caramel fruit de la passion

Nous avons eu la chance de pouvoir entrer dans la cuisine ou nous avons vu par groupe de deux trois la mise en place des plats.

accord culinaire

accord culinaire

Sur cette photo, Eric et son assistant (dont je ne connais pas le nom) monte les mandarines givrées. Les mandarines givrées sont trouées dans le fond pour qu’on puisse passer la cuillère dans le trou après avoir mangé la glace pour savourer la mousse au citron. Une idée de mise en scène qu’il a eu 5 minutes auparavant nous confiera-t-il !

Conclusion

Je peux sentir d’ici les sourcils qui se froncent quant à la lecture du menu, mais je crois qu’il faut gouter à cette cuisine sans appréhension. Je me suis surprise à déguster des aliments que je ne supporte pas en temps normal (au hasard le fois gras, l’huitre, le choux rave). Sauf que forcé de constater qu’on n’est pas dans de la cuisine ordinaire et que ce fut un terrible délice pour mes papilles. Même Thomas ne s’en est pas remis…

Un vitrail de l'église de Condom

Enfin je peux vous annoncer un terrible secret à propos d’Eric ! Il est humain ! Il mange des pizzas et du ketchup avec ses enfants comme tout le monde ! Si vous ne me croyez pas, allez donc le rencontrer pour lui demander 😉

En tout cas l’adresse c’est :

Eric Sampietro
La Table des cordeliers
1 rue des Cordeliers 32100 Condom /05 62 68 43 82/ www.latablecordeliers.fr

Un grand merci à Hélène pour l’organisation de cette sortie gustative. Un chaleureux merci à Eric Sampietro pour nous avoir reçu et puis un petit coucou au personnel du restaurant d’Eric qui a été très sympathique ( entre autre le maître d’hôtel, la jeune demoiselle qui nous a servi 🙂 )

Vous voulez des photos ? Allez donc ici, vous aurez la quasi totalité de cette sortie et vous pourrez vous imprégner de l’ambiance de son restaurant

En tout cas, mes prochains achats pour la cuisine c’est un pacaujet, un siphon et un chalumeau !

8 réflexions sur “Eric Sampietro et la table des Cordeliers : une expérience culinaire étonnante”

  1. Tu as bien résumé notre journée….et effectivement ce fut un déjeuner mémorable, le passage en cuisine très impressionnant et la glace à l’huître…oh la glace à l’huître, ….j’avais l’impressions d’être sur le bassin avec l’iode, et les mouettes..

  2. eh oui, on a vecu un moment d’exception
    et tu racontes tres bien, tout ce que javais justement pas raconte dans ma note!!! quelle complementarite!!!

    http://www.stelladelarhune.net/2008/12/joyeuses-fêtes-.html

    et sinon je suis ravie de vous avoir fait decouvrir aussi l’epicerie anglaise de condom (ou passe la baïse !!!), mais je ne te savais pas gourmande de haggis
    regarde donc ce qui mest arrive avec ce truc au meme age que toi aujourdhui
    http://www.stelladelarhune.net/2007/04/samantha_pascal.html

    joyeuses fetes, petite Tortue! dixit la Libellule!

  3. Voila de quoi nous donner l’eau à la bouche. Pourtant en cette période, nous n’avons pas besoin de ça pour prendre des kilos !
    En tout cas, ton article donne vraiment envie !
    Bisous miss 😉

  4. En effet ça m’a l’air délicieux même si je n’aime pas les huitres…
    Les desserts ont juste l’air fantastiques!
    Tiens, je vais demander à mon cousin cuisto si il connaît ce lieu.
    Bizbiz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*